The Tech

DpOS™, pour Digiplant Operating System, est le logiciel principal opérant dans la mainbox. En simple, c’est - prenez votre souffle - un système d’exploitation temps réel multicouche optimisé double coeur. Simplement, DpOS s’occupe de toute la communication et des calculs nécessaires au fonctionnement du boîtier. À lui seul c’est déjà une machine, mais son vrai potentiel est libéré lorsqu’il est combiné avec DpSL. Version actuelle : DpOS 3.0 Mimosa.

DpOS™, pour Digiplant Operating System, est le logiciel principal opérant dans la mainbox. En simple, c’est - prenez votre souffle - un système d’exploitation temps réel multicouche optimisé double coeur. Simplement, DpOS s’occupe de toute la communication et des calculs nécessaires au fonctionnement du boîtier. À lui seul c’est déjà une machine, mais son vrai potentiel est libéré lorsqu’il est combiné avec DpSL. Version actuelle : DpOS 3.0 Mimosa.

A venir:

Google Asistant

DpOS 4.0

Amazon Alexa

DpOS 3.0

Machine Learning

DpSL™, pour Digiplant Sensor Layer, est le logiciel en charge de la communication capteurs. En bref , c’est - oui, encore - une couche d’abstraction matérielle standardisé polyvalente.
Il garantit, entre autres, que les capteurs restent compatibles avec la mainbox, intègrent des sécurités, et soient capables de traiter directement les données en interne, technique aussi connu sous le terme “edge computing”. Version actuelle : DpSL 1.0 Harmala.

DpEC™, pour Digiplant Easy Connect, est le système de montage pour connecter les capteurs tout en garantissant une étanchéité IP65.

Il consiste en un capuchon et des joints caoutchouc qui se combinent pour sceller l’électronique et les connecteurs de manière simple et économique. Idée inspirée d’un stylo.